· caviar o’ fil, une histoire de fil en aiguille ·

DEUX BOCAUX EN VERRE DE CAVIAR
CONTRE QUELQUES BILLETS DE FRANCS

Commerçant et curieux, Eddy Diot a eu la chance de découvrir le Delta du Danube, classé Réserve Mondiale de la Biosphère par l’Unesco, et d’y déguster du caviar pour la première fois aux côtés du Ministre des Eaux et Forêt lors d’un de ses déplacements professionnels en Roumanie.

LES PREMIÈRES BOÎTES
PROVENAIENT DU DELTA DU DANUBE EN ROUMANIE
 


L’histoire caviar o’ fil commence en 1990, lorsque Eddy Diot, fondateur de la marque, voyage jusqu’en Roumanie.

« Je me rappelle encore de l’atmosphère qui y régnait : à une vingtaine de kilomètres de la frontière, on apercevait la grisâtre des bâtiments et les militaires armés jusqu’aux dents ; les femmes portaient encore leur belle longue robe à la bohème ; les produits européens symbolisaient la révolution culturelle. Issue d’une famille modeste, j’appréciais la générosité de cette contrée malgré sa pauvreté. » Eddy Diot

“Des pêcheurs du coin nous invitèrent à bord pour déjeuner. Au menu? La pêche du jour grillée, bien entendu… et quelques cuillérées d’oeufs d’esturgeon en entrée. Une mise en bouche simple, un plat servi sans recette de cuisine…  les pêcheurs se mirent à dessaler devant nous l’esturgeon et nous invitèrent à manger du caviar. Un moment de partage inoubliable…

…NOUS ETIONS EN 1990,
ET SANS M’EN RENDRE COMPTE,
L’HISTOIRE CAVIAR O’ FIL VENAIT DE COMMENCER” – EDDY DIOT



Avant de quitter les pêcheurs, Eddy Diot leur demanda si il pouvait leur acheter du caviar.
Ravis que leur amuse-bouche eu plu, méconnaissant aussi que ce produit d’exception avait un prix, les pêcheurs insistèrent pour l’offrir.
Eddy Diot posa un billet de Franc sur chacun des bocaux en verre de caviar.

“Eddy, tu te rappelles quand tu passais nous saluer au PMU après tes voyages et que tu nous ouvrais des boîtes de caviar qu’on mangeait à la cuillère à soupe?” – Un ami d’enfance d’Eddy Diot

Depuis ce jour-là, nous sommes en 1990 au Delta du Danube, Eddy Diot revient de ses voyages dans les pays de l’Est avec du caviar dans sa valise.
Pour le partager entre amis, puis pour les amis de ses amis, puis pour les Chefs des plus prestigieuses cuisines de Lyon… au fil du temps, son journal de bord était devenu bien trop petit pour prendre toutes les commandes!

Product added to wishlist

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez.